2018 enfin: l’année de tous les changements pour nous… et vous, qu’attendez-vous?

Aujourd’hui je sors du cadre classique de la description de l’avancée de notre projet pour revenir sur l’existence même de ce blog: dans notre aventure, ce n’est pas que l’aboutissement qui compte (le fameux jour où nous habiterons, en famille, dans une maison totalement terminée, équipée, décorée et enfin habitée).

Non non, ce qui compte vraiment, c’est le processus par lequel nous passons en ce moment et que vivent des milliers de gens tous les ans (construire et financer sa maison / résidence principale ou non, adapter son travail à ses envies, changer d’environnement, se donner des défis, construire un idéal familial et idéologique… créer, faire, avancer dans la vie quoi :))

Il n’y a qu’à voir le succès de Forumconstruire.com, de Kozikaza.com, de Paris-jetequitte.com ou encore des comptes Instagram #Suivremaconstruction pour s’en convaincre !

J’adore faire le parallèle avec la danse. Quand on danse, ce n’est pas la fin de la musique qui compte (quand on s’arrête de danser :(…), le but de la danse, c’est la danse elle même ! Quand on construit une maison, la construction elle-même, ce sentiment de créer, de « construire » a plus d’importance que l’apparence, la forme, la taille, ou même le contenu de la maison. Le sentiment tout puissant de construire exactement ce que l’on veut, sentiment qui ne se ressent que très rarement dans la vie, c’est ça le but de la construction! Ce n’est pas un achat immobilier comme un autre, loin de là !

C’est le voyage (intérieur et géographique), c’est le processus de définition du projet, ce sont toutes les étapes à franchir pour construire une maison, définir un cadre de travail et ses futures conditions de vie… c’est ça la raison première de ce blog qui je l’espère touchera le plus de monde possible et donnera de l’inspiration à beaucoup pour faire comme nous ! Si toutes les nouvelles constructions étaient avec une dimension écologique forte, le monde s’en porterait mieux.

Je vous invite ainsi à liker, partager, commenter, citer cet article et ce blog pour permettre au plus grand nombre de personnes de voir que réaliser ses rêves, c’est possible et à la portée de tout le monde et nous espérons montrer (modestement) le chemin.

Oui construire sa maison, c’est faisable; Oui, changer de vie, c’est faisable également ; Oui, choisir où l’on veut habiter et adapter ses envies en conséquence (et pas l’inverse !) c’est faisable également !!

Il n’y a pas qu’à voir le succès exceptionnel des comptes sur les réseaux sociaux montrant toutes les étapes de la construction d’une maison individuelle – on y parle gros oeuvre, second oeuvre, travaux, rénovation . S’il n’y avait que des photos du résultat final, ces comptes seraient vides de sens !… C’est suivre le chemin qui est passionnant, et vous le faites avec nous.

Si nous ne vous faisions pas partager notre aventure de la construction de notre maison écologique dans les Pyrénées, quelle serait la raison d’être de ce blog?

L’hiver amène à la reflexion sur le procédé même de la construction de sa maison: passer d’un espace vide, comme notre terrain sous la neige ci-dessous, à un espace aménagé avec une construction qui hébergera une famille pour des années et des années, c’est loin d’être un acte banal. Construire, c’est avant tout créer.

Si vous me lisez aujourd’hui, c’est que le sujet de la construction d’une maison écologique vous intéresse tout autant que nous. Connaître les étapes pour la construction de sa maison en bois, en paille, BBC, RT2012 ou RT2020 est une chose, les vivre en est une tout autre ! C’est la différence entre la connaissance et l’action, entre le résultat et le procédé, entre un film et sa fin…

Vous lisez ceci donc vous participez au montage du film avec nous !

Auquel cas je vous remercie d’être acteur du changement, de lire ces lignes car vous faites partie intégrante de ce processus qui nous amène à définir, du haut de nos 30 ans, le « chez-nous » que nous souhaitons. Je n’utiliserais pas ici tous les mots que l’on voit partout pour définir « sa » maison, nous souhaitons simplement avoir LE chez nous que nous avons choisi, où nous le souhaitons et comme nous le voulons. Sans rentrer dans des considérations financières ou administratives trop poussées qui dépendent vraiment de chacun (que ce soit pas votre héritage, votre travail ou vos revenus actuels), nous avons souhaité construire NOTRE chez nous de façon totalement libre et indépendante.

En 2018, le projet rentre dans sa phase décisive, la construction de A à Z du terrassement à la remise des clefs. Le chemin, parsemé d’embuches, promet d’être encore plus passionnant que la préparation en amont.

Quel est votre projet?

Une chose que nous ne savons pas aujourd’hui: que souhaitez vous, chers lecteurs? Par quel chemin êtes vous arrivés là? Vous vous intéressez à Soleta ou la maison écologique en général, d’accord, mais dans quel but? Pour espérer construire une maison Soleta en France, quel que soit le modèle? Pour construire une maison écologique de votre propre design en France également? Pour savoir comment et où construire une maison Soleta et combien cela coûte? Pour changer de vie? Pour vous installer à la montagne? Pour savoir comment faire?

N’hésitez pas à laisser en commentaires vos motivations ou à nous contacter directement par le formulaire de contact – votre histoire nous intéresse aussi, et nous serions heureux de partager avec vous celle-ci, sur le blog ou en privé.

N’hésitez pas également à partager ce blog avec vos amis, votre famille. Tous les gens qui doutent qu’un changement de vie est possible, à n’importe quel âge :), même jeune, changeront peut être d’avis en lisant notre histoire ?

Notre projet BenNicoHome: des ingrédients simples à la portée de tous

Ce blog raconte en long, en large, et en travers quel est notre projet: construire une maison écologique dans un endroit exceptionnel dans un village. Oui, nous quittons la Grande Ville et partons dans un village, c’est l’exode rural à l’envers !

Pourtant méconnu (et tant mieux pour nous !) notre département a tout pour faire rêver: les Hautes Pyrénées. Tout en déplaçant avec nous nos conditions de vie et nos convictions, nous voulons créer, développer, améliorer, et pour cela il faut d’abord y vivre.

Nous faisons ainsi appel à des ingrédients simples et à la portée de tous pour notre projet:

– l’acquisition d’un terrain en bordure d’un village abordable, connecté au monde (il y a la fibre optique et la 4G!), à proximité de grandes infrastructures (30 minutes à peine d’un aéroport qui dessert 4 fois par jour Paris, peut on faire mieux?), à 2h de la mer, à 30 minutes du ski, à 10 minutes d’un immense hypermarché, à 5 minutes du boulanger 🙂

– une construction en madriers (bois massif) et non en ossature bois ;

– une approche maison passive très bien isolée, orientée plein sud, avec casquette pour le toit l’été et chauffage naturel l’hiver par le soleil, minimisant ainsi la consommation d’énergie ;

– un approvisionnement en électricité 100% verte grâce à Enercoop et à ses producteurs locaux d’énergie renouvelable ;

– une serre connectée myfood pour notre approvisionnement en végétaux et poissons, toute l’année, quelles que soient les conditions climatiques extérieures (une première dans les Hautes Pyrénées !) ;

– une voiture électrique pour minimiser au maximum l’impact carbone de nos futurs déplacements, fréquents et malheureusement routiers en milieu rural ; quoi que nous pourrons troquer avec le vélo l’été pour aller chercher le pain ;

– le travail à distance, rendu possible par la magie d’Internet et de la fibre optique (et de l’évolution des mentalités dans le milieu du salariat)

Pourquoi s’installer dans les Hautes Pyrénées et le raconter à tout le monde?

Le choix de la localisation n’est pas du au hasard. Très connecté au monde grâce à la Grotte de Lourdes, ce département est un havre de paix, de loisirs et d’énergie en tout genre (autant individuelle que collective!). Ce département au meilleur air de France a tout pour être exceptionnel: un air pur, des loisirs à foison, une météo changeante donnant l’impression de changer de pays tous les jours, des habitants généreux, motivés et tout simplement gentils et aimables (sisi, cela existe en France).

Au delà même de l’emplacement que nous avons choisi, le but du blog est de montrer que si vous avez un rêve et que vous y croyez à fond, si vous vous donnez les moyens de réussir (moyens au sens propre, par forcément au sens financier) alors vous y arriverez, que vous soyez un pionnier ou non!

Quand nous avons commencé à parler de notre projet, l’enthousiasme initial laissait souvent place ensuite à la perplexité: comment allons nous faire? Quid de notre travail? Pourquoi quitter la ville? (quitter Londres!? mais tout le monde rêve d’habiter à Londres) pourquoi construire en bois? pourquoi un village loin de tout? (vraiment?) pourquoi le Sud Ouest? Pourquoi pourquoi pourquoi? Lire ce blog vous apportera la réponse à tous ces pourquoi auxquels nous répondons au fur et à mesure et point à point.

L’attente du permis de construire: la porte d’entrée de tout

Si vous avez suivi notre histoire, vous avez vu que nous avons acheté notre terrain sans obtenir au préalable notre permis de construire. C’est un risque, certes, mais que nous avons pris en connaissance de cause. Nous avons tâté le terrain en amont, consulté le CAUE, parlé avec la mairie, regardé les maisons voisines, parlé avec de nombreux constructeurs, changé de constructeur (le plus difficile selon moi… notre attachement à Soleta était fort), tenter d’obtenir la RT2012, changé de système constructif (madriers seuls puis madriers avec pare-vapeur…) pour enfin aboutir à la maison qui nous convient.

Notre permis est aujourd’hui déposé depuis le 8 décembre 2017, le délai légal de 2 mois court et nous attendons des nouvelles avec impatience… ou pas. Nous pensons en toute logique obtenir notre permis, ayant respecté les lignes directrices dictées par tous les intervenants de notre chantier à commencer par la Mairie d’Aucun (en espérant que la tolérance sur la pente de toit à 80% soit toujours implicitement accordée, malgré le transfert de compétence de la gestion des permis de construire de la Mairie aux services instructeurs de la Communauté de Commune opéré en 2017). C’est le maire de la commune, de toute façon, qui a toujours le dernier mot.

Cette attente fait partie du voyage. Elle nous permet de continuer à penser, à réfléchir, à apprendre, à définir notre futur cadre de vie, à imaginer, à concevoir, à créer… Cette attente est en fait passionnante ! Je vous invite également, si vous êtes dans le même processus que nous, à savourer chaque moment qui mène à l’aboutissement de ce projet de vie, autant professionnel que personnel.

Dans les faits, également, nous sommes en pleine phase conception intérieure, financement & assurances.

En espérant bientôt avoir le plaisir de vous annoncer que le permis est accordé (ou, s’il ne l’est pas vous le saurez très vite) nous vous souhaitons une belle année 2018, pleine de projets.

Soyez des rebelles intelligents, lancez vous dans la construction d’une maison écologique belle, respectueuse de l’environnement, loin de tout s’il le faut! Et assurez l’avenir de la construction en France.

Adaptez votre vie en fonction de la maison de vos rêves et pas l’inverse. Ne renoncez pas à celle-ci sous prétexte que c’est difficile, cela serait vous priver du plaisir de réussir votre projet, à vous, de bout en bout !

A très bientôt sur notre blog.

Benjamin (& Nicolas).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.