Bonjour chers lecteurs. Aujourd’hui nous vous parlons de l’expérience de changer de vie que nous vivons.

Changer de vie: un art à part entière !

Les 3 piliers du changement de vie

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre et je vous en remercie ! Je remercie aussi vivement tous ceux qui ont pris de leur temps pour nous envoyer des messages (ce que vous pouvez faire dans la partie contact de notre site)

Vous ne le savez peut être pas mais nous répondons à chacun de vos messages – c’est très important pour nous ! Je ne pense d’ailleurs jamais avoir oublié personne.

Continuez donc à poser vos questions :). J’ai bien sûr prévu de créer une rubrique FAQ – Frequently Asked Questions – sur notre site. C’est prévu et je pense que ce sera utile pour beaucoup d’entre vous.

J’ai remarqué que les articles qui ont le plus de succès sur ce blog ne sont pas forcément ceux liés à la construction de notre maison. C’est surtout sur Instagram que les posts déco / design / maison ont du succès.

Ici, vous aimez quand on vous parle changement, changement de vie, de rythme, positivisme, optimisme et tout simplement: bonheur !

Et c’est tant mieux car moi j’adore écrire sur le POSITIF !

Vous avez remarqué une chose? Quand on suit les médias, quand on lit des journaux, quand on lit son fil Facebook, on ne voit que des horreurs et des faits divers et des choses pas vraiment intéressantes en fin de compte. C’est triste, car il y a tellement de belles choses qui se passent dans la vie ! Du coup, à la télé, c’est pour ça que l’on regarde des « divertissements » comme on les appelle.

Si je vous disais que nous allons bientôt faire partie d’un divertissement justement sur le changement de vie, vous me croyez? ;). J’ai hâte de vous en parler mais il est encore trop tôt.

Changer de vie avec Internet c’est désormais beaucoup plus facile

Heureusement en tout cas, aujourd’hui il y a Internet, là où nous sommes libres de choisir ce que nous voulons regarder (aux suggestions de Youtube près !). Si vous lisez ces lignes c’est que vous avez décidé d’avoir un autre regard sur la vie morose que l’on nous impose aujourd’hui et je vous en remercie.

Comme je l’écrivais dans d’autres articles, changer de vie est un art car il faut vraiment du talent et de la dextérité pour englober tous les aspects du changement de vie – ce sont les 3 piliers qu’il faut maîtriser:

  • l’aspect financier d’abord (c’est évidemment la priorité numéro 1 de chacun j’ai remarqué)
  • ensuite l’aspect sociétal (quelle nouvelle intégration et quel nouvel impact on peut avoir dans un nouvel environnement)
  • enfin personnel (comment gérer son nouveau mode de vie en couple, avec ses amis proches et lointains, et enfin avec sa famille)

Nous sommes, Nicolas & Benjamin, malgré nous, des experts du changement de vie.

Quand nous nous sommes rencontrés Nicolas et moi, j’habitais en Birmanie, et Nicolas à Paris, à 17h de vol l’un de l’autre! Un début en apparence très compliqué mais au final très formateur, qui nous a appris à être très autonome l’un et l’autre et à savoir nous adapter à une relation « espacée » qui nous permet aujourd’hui de vivre notre rêve dans les Pyrénées. Nous nous sommes ensuite, après avoir quitté nos jobs respectifs, retrouvés à Londres où nous avons vécu pour la première fois ensemble. Nous nous sommes ensuite aimés puis mariés en juillet 2015 à Londres une première fois, puis en septembre 2015 dans le sud de la France en famille (de jolies images à voir avec le hashtag #BenNico2015).

Après notre mariage nous voilà tous les deux dans les Pyrénées. Quel changement pour le meilleur !

Nos aventures sont désormais à suivre ici et sur Instagram avec le hashtag #BenNicoHome.

Pilier I – Le changement de vie financier – la première des questions

C’est LA question que tout le monde nous pose depuis le début: mais pour vos jobs, vous faites comment?!

Pourquoi changer de vie devrait être synonyme de tout quitter? Pour le coup, si vous lisez ce blog depuis le début, vous aurez vu que nous avons tout fait pour que financièrement notre changement de vie soit neutre financièrement parlant.

Pari parfaitement réussi de notre côté. Pour moi-même et Nicolas également: même si nous habitons dans les Pyrénées, nous avons encore nos 2 CDIs de Londres en poche ! Et oui, car changer de vie ne veut pas forcément dire changer de travail n’est-ce pas?

Tout le monde disait que c’était impossible, mais nous ne le savions pas, alors nous l’avons fait :).

De mon côté, je travaille toujours dans la même entreprise, je n’ai même pas changé de contrat car j’avais déjà un contrat français à Londres. J’ai juste discuté avec mes employeurs de comment je pouvais rester dans l’entreprise tout en changeant de poste (car je faisais le même métier depuis 5 ans, j’en avais franchement marre). Mon employeur avait d’ailleurs parfaitement conscience que c’était normal d’en avoir marre après tout ce temps, et il était donc nécessaire de changer pour moi-même et pour l’entreprise qui ne veut pas perdre ses talents.

Désormais je travaille dans une autre branche de l’entreprise ce qui représente un nouveau défi pour moi, et à mi-temps: 6 semaines en Afrique, et 6 semaines à la maison. Le rythme parfait pour moi qui aime toujours être occupé mais qui me lasse vite. J’ai tout le temps de bosser quand je suis en Afrique, et j’ai tout le temps de profiter de notre jardin et des Pyrénées quand je suis à la maison ! (même si je suis encore en phase d’adaptation à ce rythme un peu particulier que je vis depuis 8 mois maintenant…)

Du côté de Nicolas, il a réussi avec brio à garder son poste à Londres. Il a en effet réussi à convaincre son employeur que son profil était unique dans l’entreprise, et que travailler à distance c’était parfaitement possible, avec seulement une semaine par mois de présence à Londres.

Là, notre choix de région et de terrain s’est retrouvé être parfaitement judicieux car il y a le vol Ryanair Lourdes-Londres 2 ou 3 fois par semaine à 30 minutes à peine de chez nous (et le parking est gratuit à l’aéroport de Lourdes:))!

L’idéal. De plus, c’est l’entreprise de Nicolas qui paye les billets d’avion en prime. Le rêve non? Merci aux nouvelles technologies et encore et toujours à Internet ! En plus avec son contrat anglais converti en contrat français, Nicolas est gagnant sur tous les plans.

Merci aussi à l’espace CoWorking d’Aucun d’exister où Nicolas travaille et moi aussi à l’occasion – nous aurons l’occasion de revenir dessus sur un nouvel article sur notre village préféré :).

De notre côté donc, nos revenus sont identiques à ceux que nous avions à Londres sauf que nous habitons dans les Pyrénées. Autant dire que nous sommes à l’aise ! Vous me comprenez donc, c’est bien la preuve que ce n’était pas impossible n’est-ce pas?

Pilier II – Le changement de vie sociétal – la raison principale

Là, je dois dire que de ce côté c’est notre plus grande satisfaction. Nous sommes partis de Londres car nous en avions assez d’être des inconnus, des numéros, de n’avoir aucun impact sur la société, de toujours courir en avant pour ne serait-ce que payer notre loyer, nous en avions assez de ne pas voir d’avenir en nous alors que profondément nous savions que nous pouvions faire beaucoup plus pour les autres et nous-mêmes.

Nous ne voulions pas continuer à être partisans du style de vie londonien où « il fallait être là avant » vu comment la vie est devenue chère et inconfortable. Je ne dis pas que tout le monde doit nous suivre et quitter Londres (ou Paris), mais pour nous continuer de vivre à Londres n’avait plus de sens en 2018.

Métro, boulot, dodo tous les jours. Est-ce vraiment la vie que nous méritions? La réponse est clairement non !

Surtout la raison principale de notre départ c’était l’inspiration à vivre différemment, plus près de la nature, plus près des gens, et bien entendu plus près de nous-mêmes.

C’est, de ce côté, notre plus grand succès, bien au delà de l’aspect financier du projet.

Aucun, le village où nous avons atterris malgré nous, est vraiment un paradis où la vie se construit au 21ième siècle.. La nouvelle école, la nouvelle maison de santé, l’espace de co working… qui aurait cru qu’un si petit village pouvait porter autant de projets?

Le Val d’Azun, la magnifique vallée où nous avons la chance d’habiter désormais, fourmille de gens inspirants, motivés et agréables à vivre. L’environnement, remplis de loisirs, de beaux endroits et de délicieux commerces à découvrir est tout simplement un paradis reconnu par tous.

Les Hautes Pyrénées, un département dont on entend peut être peu parler au niveau national mais qui a mille choses à offrir et où beaucoup de gens, comme nous, s’installent pour vivre une vie meilleure, est une vraie révélation pour nous.

Notre maison, un joyau au milieu de la verdure, entièrement en bois, décorée avec goût par Ondine Rebillard et Nicolas, au milieu d’un jardin qui sera un bonheur à façonner.

Accompagnés de notre serre myfood pour y cultiver notre propre nourriture et devenir pleinement végétariens, et de nos poules et nos ânes.

Un tas de projets professionnels à impact positif sur la société s’en suivront j’en suis sûr. Rien que l’environnement dans lequel nous avons décidé de vivre désormais nous inspire chaque jour.

Quel impact nous aurons sur la société? Je l’ignore encore. Je ne sais pas si nous avons au final envie d’avoir un impact sur la société entière, je ne saurais dire si c’est possible. Mais si nous arrivons à inspirer quelques personnes, à changer quelques vies en plus de la nôtre, nous aurons l’impression d’avoir réussi ce grand changement de vie que nous nous sommes imposés. Car il n’y a de plus grands plaisir dans la vie que de donner et donner de l’optimisme.

Le changement de vie sociétal est donc acté pour nous. Maintenant à nous de continuer à porter nos projets et à vivre la vie que nous rêvions de vivre. L’aventure ne fait que commencer !

Pilier III – Le changement de vie personnel – le plus grand des défis

Changer de vie c’est aussi accepter de faire des sacrifices personnels.

Pour moi, c’est sûrement la partie la plus difficile à aborder. Il n’y a évidemment pas que du positif dans un changement de vie, même si bien sûr au global l’aspect positif est bien plus important.

En effet changer de vie et bien sûr de lieu de vie cela veut dire s’éloigner de ses proches et de ses amis et de tout ce qu’on a toujours connu.

Etant un éternel voyageur, j’ai « l’habitude » comme certains disent, néanmoins cela ne rend pas les choses plus faciles. Changer de lieu de vie c’est se mettre à proximité de nouvelles personnes et donc tisser des nouveaux liens.

Les anciens liens, avec ses amis d’école, d’enfance, de travail et de voyage sont malgré tout plus distants. C’est un fait il ne faut pas le nier ! Il y a bien sûr l’écriture (par l’intermédiaire d’un blog ou de newsletters par e-mail) qui est un bon moyen de garder le contact, même s’il est un peu trop unidirectionnel à mon goût. Cela ne remplacera en rien les visites et le temps passé ensemble, rendus possibles (je l’espère) par le magnifique environnement dans lequel nous vivrons bientôt.

Les liens avec la famille sont beaucoup plus difficiles à entretenir, pour la simple et bonne raison que l’on peut manquer de temps et d’argent pour se déplacer. Il y a le téléphone, certes, mais ça ne remplace pas le contact physique et la présence de quelqu’un qui vous est cher. Les efforts de ce côté là doivent être désormais partagés et ce sera peut être à la famille de compléter vos efforts en se déplaçant cette fois –  une nouvelle façon de fonctionner est à trouver.

Les relations de couple, enfin, deviennent beaucoup plus complexes. Il faut en effet gérer les projets qui sont multiples à deux, les carrières remplies de déplacement (nous prenons l’avion en moyenne plusieurs fois par mois…), le temps imparti à la famille et aux amis, et le temps partagé à deux. Changer de vie c’est donc vraiment un projet de couple à part entière, aussi important que le mariage, les enfants, où les difficultés de la vie. La relation d’amour dans le couple doit être la plus forte et solide possible pour affronter un nouveau mode de vie. Dans notre cas, nous ne sommes pas identiques et nous devons gérer les nouveaux rythmes et cela prend du temps de s’y adapter.

Du côté de Benjamin

Dans mon cas, je dois gérer le nouveau côté « ON/OFF » de ma vie. Je ne suis pas là du tout quand je suis en Afrique, et je suis là tout le temps quand je suis en France ! Je fais des sauts de puce dans le temps et ce n’est pas du tout évident à gérer. Je passe d’un rythme 4h00 du mat – 22h du soir au… rythme que je choisi. Je passe d’une vie où je ne dépense rien à une vie où j’ai tout mon temps pour dépenser. Je passe d’une vie où je ne vois personne que je connais vraiment à une vie où je peux voir tout le monde mais personne n’est disponible. Ce n’est donc pas si facile et paradisiaque que cela en a l’air…

Changer de vie c’est donc se remettre en cause et accepter de donner à son corps et son âme une nouvelle façon de fonctionner.

Du côté de Nicolas

Il doit gérer un nouvelle vie où le rythme pyrénéen tranquille doit s’accorder avec la frénésie de Londres et New York par le travail à distance dans son entreprise américaine. Où son mari n’est pas là la moitié de l’année et où il doit gérer tous les problèmes du quotidien et qui peuvent arriver dans la vie (par exemple, l’incendie de notre maison temporaire qu’il a du gérer seul !). C’est là aussi un défi rare dans la vie qu’il faut tâcher de remporter.

Changer de vie, c’est vivre la vie qu’on a toujours voulu vivre

Nous sommes tous nés quelque part. Nous avons tous des grands-parents et des parents qui nous ont donné la vie. Nous n’avons pas choisi la vie que nous avons eu au départ, mais rien, absolument rien dans le monde, ne peut nous empêcher de vivre la vie que vous avez envie de vivre.

Ce ne sera par contre pas donné. Rien ne tombe du ciel.

Vous aurez par contre à le vouloir à 100%. Vous devrez être prêts à faire des sacrifices, à travailler énormément au travail et chez vous. Vous devrez être prêts à ne pas avoir peur de vous-même et de vos peurs les plus profondes.

Pour changer de vie vous devrez être prêts à être vous-même plus que jamais !

Il y a beaucoup d’outils pour cela. La méditation, le coaching, l’auto-motivation, la psychologie. Le réservoir de potentiel humain est infini. Nous en expérimentons tous les jours la grandeur.

Il ne vous reste plus qu’à puiser dans votre réservoir qui est là en vous, et devenir celui que vous êtes réellement: changer de vie c’est là à votre portée. Allez-y, n’hésitez plus !

Benjamin.

NB: j’envisage toujours, une fois notre projet de changement de vie complet (je pense aux alentours de mars 2019) de créer une forme de partage entre vous et nous. Forums, groupe de motivation, retraite dans les Pyrénées, je ne sais pas encore. Qu’aimeriez vous de vôtre côté?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.